Motobineuse, Motoculteur : travail du sol en automne – Entretien – Hivernage

Le 4 novembre 2014 | par | l'entretien du matériel de jardin

Nov
04

En automne, la période est propice pour travailler et préparer votre potager à l’aide de votre motobineuse / motoculteur. De septembre à novembre vient le temps du labour !

 

1/ Zoom sur comment choisir son matériel ? Motobineuse ou Motoculteur ?

Reprenons l’article « motobineuse ou motoculteur, mon cœur balance »

Pour vous conforter dans votre choix, retrouvez une gamme de motobineuses, microbneuses, motoculteurs sur www.equipjardin.com, votre spécialiste motoculture N°1 dans la Région Centre !

 

 

 

2/ Quels travaux effectuer : au printemps et à l’automne ?

2 Périodes effectivement pour le travail de vos sols : le printemps et l’automne !

 

Au printemps : Il s’agit plutôt d’une période d’entretien : le passage de la motobineuse / Motoculteur, permet d’arracher les mauvais herbes, entretenir votre sol en surface… Également de préparer vos plantations, l’action étant d’aérer la terre et non de la labourer.

 

À l’automne : La grande période arrive, les motobineuses et motoculteurs sont de sortie ! Le labour permet de remettre en état votre sol dont voici quelques étapes à respecter chaque année.

ATTENTION toutefois avant de commencer votre labour, qu’il n’ai pas trop plu les 2 ou 3 derniers jours, que le sols ne soit pas trop humide, sinon la terre sera trop compacte et rendra le travail difficile.

Pourquoi refaire son sol automne vous allez me dire ? Et bien tout simplement qu’après cette longue période de récolte au potager, le sol s’est appauvri et il est temps de lui redonner tous les apports dont il a besoin, mais aussi de le protéger contre l’hiver.

étape 1 : Labourez grossièrement votre sol à l’aide de votre motobineuse ou de votre motoculteur, laissez les mottes de terre sans les casser au sol, le gel s’en occupera cet hiver…

étape 2 : déposez du compost à la surface de votre sol (Cf article : réalisez votre propre compost)

étape 3 : Au printemps, un coup de griffe pour répartir les nutriments en surface suffira. Si votre sol est pauvre en apports nutritifs, un bâchage sera nécessaire ! Si ces étapes sont réalisées chaque année, alors votre sol est assez meuble pour éviter le bêchage.

 

3/ Entretien – Hivernage motobineuse / motoculteur (à essence)

Après les gros travaux d’automne, entretenir son matériel vous garanti le bon fonctionnement comme au premier jour !

étape 1 : Videz le réservoir d’essence. Laissez tourner le moteur jusqu’à la panne sèche afin de purgé tout le système de carburation.

étape 2 : Nettoyez le carburateur, à l’aide d’un pinceau huilé pour enlever toutes les impuretés.

étape 3 : Enlevez et nettoyez délicatement la bougie.

étape 4 : Graissez avec une burette à huile tous les pignons, les axes…

Puis passez le chiffon sur le restant pour avoir un matériel toujours propre.

 

Votre matériel se trouve prêt à affronter l’hiver et surtout…Un bon démarrage garanti pour le printemps prochain !

 

 

Pour vous conforter dans votre choix, retrouvez une gamme de motobineuses, microbneuses, motoculteurs sur www.equipjardin.com, votre spécialiste motoculture N°1 dans la Région Centre !

Ecrit par

Bonjour, c'est Stéphanie votre rédactrice préférée ;-) bon ok il y en a qu'une rédactrice mais bon ! N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires, c'est avec plaisir que j'y répondrai...

3 commentaires

  1. Des conseils pour une marque en particulier?

    • Bonjour,

      Nous conseillons toujours de privilégier les marques leaders sur le marché, je ne sais pas ce que vous avez choisi Motoculteur ou Motobineuse ?
      En ce qui concerne les motoculteurs aujourd’hui en face d’Honda nous ne trouvons pas grand chose !
      Pour les motobineuses, le choix et la gamme développée de chez Staub séduit nos jardiniers, tout comme Viking connu pour sa fiabilité et sa robustesse mais dont la gamme est beaucoup plus réduite.

      Cordialement,
      Stéphanie

      • Emberger dit :

        OUi,tout à fait d’accord pour Honda
        .Mon premier Honda ,un F 400 a duré 19 ans et s’est cassé sur une roche.
        Le suivant ,un gros F 800 ,je l’ai gardé 15 ans et bien revendu pour le ….même prix !!
        l’actuel,c’est encore un F 800 d’occase avec rotovator et brabant…pour pas trop cher .
        Honda est un peu cher en neuf,,mais ça se calcule sur un nombre d’années très important . Aucun de mes trois motoculteurs n’est passé chez le mécano. Accessoirement le service pièces détachées est là et bien là….

Laissez un commentaire