Les prédateurs naturels

Le 17 février 2016 | par | la vie equip'jardin

Fév
17

Comme moi, vous rêvez d’avoir un magnifique jardin, mais vos plantes sont sans cesse abîmées par des pucerons, des acariens, des limaces…
Devant une telle menace, nous sommes tous tentés d’employer les grands moyens pour éradiquer ses intrus. Mais l’utilisation d’insecticides a de nombreux inconvénients, ils sont mauvais pour la santé, pour l’environnement, de plus les prédateurs reviendront vite coloniser votre jardin une fois la menace chimique passée, et cette fois ils n’auront plus d’ennemis naturels pour les déloger.

prédateurs naturels

équip’jardin à une meilleure solution, utiliser des prédateurs naturels !

Mais qui sont-ils ?

–    Les coccinelles : à  2, 7 ou 14 points sont de vrais fléaux pour les pucerons, car leurs larves s’en nourrissent.
–    Les carabes et staphylins : la plupart sont carnivores, ils mangent de nombreuses petites larves, des limaces, chenilles et pucerons.
–    Les araignées : comme vous le savez, elles consomment des mouches, moustiques…qu’elles attrapent grâce à leurs toiles.
–    Les Chrysopes : sont des prédateurs idéals pour éviter la prolifération des pucerons, cochenilles et aleurodes…
–    Les Syrphes : sont des mouches qui pondent leurs œufs près des pucerons, leurs larves ressemblant à des asticots qu’ils adorent manger.
–    Les vers de terre, chauves-souris, crapauds, lézards, punaises, belettes, guêpes sont également de très bons prédateurs naturels.

grenouille
L’idéal est de favoriser l’arrivée et le maintien des prédateurs naturels, il est nécessaire de leur offrir de la nourriture, des sites de reproduction, des abris…

Voici quelques solutions :

–    Laissez un coin de votre jardin au naturel.
–    Offrez des abris aux prédateurs comme des végétaux morts, des cavités d’arbres, ou des plantes à feuillage persistant.
–    Plantez des espèces sauvages adaptées à la faune locale (fenouil, trèfle des prés…).
–    Aménagez un point d’eau, c’est idéal pour accueillir des prédateurs aquatiques. (cf: Installer un bassin naturel dans son jardin)
–    Limitez les pesticides et favorisez l’équilibre écologique.
Vous pouvez également réduire le développement des ravageurs en utilisant des méthodes de jardinage: associer différentes cultures, faire des rotations de cultures ou encore choisir des variétés rustiques.

feuillemorte

Ecrit par

1 commentaire

  1. Cote Cloture dit :

    Très bon conseil ça d’utiliser les prédateurs naturels ! Par contre je ne suis pas fan des araignées … haha

Laissez un commentaire